75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Player one
Player one >

Critique du Roman : Player one

Avis critique rédigé par David Q. le samedi 10 mars 2018 à 1444

Prêt pour un retour vers le passé

Avec son Player One, Ernest Cline nous livre un récit rétro-futuriste des plus alléchants qui combine réalité virtuelle, humour et références aux années 80. Le personnage principal, Parzival, tente de résoudre la quête ultime de l’Oasis, univers virtuel du futur, afin d’échapper à la réalité merdique. Le trésor caché par son créateur permettra de devenir immensément riche et peut-être de faire quelque chose du monde décadent du futur. Mais il faudra passer par de nombreuses épreuves et connaître tout ce qui est sorti dans les années 80 sur le bout des doigts pour y arriver.

L’auteur connait très bien son sujet et nous livre une panoplie complète de vieux jeux vidéo, de films et séries qui font partie de notre jeunesse afin de rendre le voyage dans son univers virtuel plus concret et facilement imaginable. C’est un pari risqué mais payant lorsqu’il fonctionne. Il est probable que cela parlera un peu moins aux plus jeunes d’entre vous qui n’ont pas connus ces années folles. Néanmoins, pour les autres, c’est un véritable petit bijou de souvenirs d’antans. Chapeau bas à l’auteur d’avoir ressorti des oubliettes des jeux comme Astrosmash (sur Intellivision) ou Joust, preuve que nous avons affaire à un connaisseur.

Mais le roman a quelques petits défauts et notamment celui de ce cantonner quasi exclusivement à l’Oasis alors qu’on aurait bien aimé avoir plus d’infos sur le réel. La fin un peu brutale nous laisse un gout un peu amer de Game Over trop rapide. Alors tant pis, cela ne fera que baisser un peu la note globale, nous laissant tout de même un très bon livre de table de chevet. On verra ce qu'il en est de son adaptation cinématographique réalisée par Steven Spielberg et renommée Ready Player One pour le cinéma (sortie en mars 2018).

La conclusion de

Player One est presque comme un livre dont vous êtes le héros qui vous balladera de pages en pages à travers l’univers virtuel de l’Oasis à la recherche de l’œuf d’or caché dans l’ensemble des mondes de ce nouvel internet. La quête pour les connaissances ultimes des années 80 et pour devenir le meilleur des joueurs est une invitation à dévorer le livre et à tenter d’y découvrir toutes les références cachées. Que le meilleur gagne !

Que faut-il en retenir ?

  • Le nombre incroyable de références aux années 80 comme autant de madeleines de Proust

Que faut-il oublier ?

  • Une fin un peu brutale
  • On aurait aimé en savoir plus sur le réel

Acheter Player one en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Player one sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Player One

En savoir plus sur l'oeuvre Player One